A LA UNE:
La construction de la centrale solaire de 15 MW a débuté le 26 mai à la mine d’or d’Essakane.
Accord passé avec IAMGOLD pour la construction et l'exploitation d'une centrale solaire de 15 MWc pour la mine d'Essakane

EN SAVOIR PLUS: IAMGOLD Essakane
icon
icon
pageheader

Actualités

La construction de la centrale solaire de 15 MW a débuté le 26 Mai à la mine d’or d’Essakane.


Le 30 Mai 2017

La mine d’or d’IAMGold Essakane SA est la plus importante compagnie privée du Burkina Faso, mais elle n’est aujourd’hui pas connectée au réseau et dépend d’une électricité thermique chère et émettrice de CO2.

Le projet Essakane est situé dans le Nord-Est du Burkina Faso, en Afrique de l’Ouest, à environ 330km de la capitale burkinabé, Ouagadougou.
La mine d’or d’IAMGOLD Essakane SA est la plus importante compagnie privée du Burkina Faso, et pourtant, en raison de son emplacement isolé, elle n’est aujourd’hui pas connectée au réseau et dépend d’une électricité thermique chère et émettrice de CO2. Le projet Essakane Solar permettra à la mine de réduire ses coûts opérationnels, et d’améliorer ses impacts environnementaux et sociaux.

Le Ministre de l’Energie du Burkina Faso (Pr. Alfa Ouma Dissa), le Conseiller Spécial en charge de l’Energie et des Mines auprès du Président du Burkina Faso (Mr. Issa Dominique Konate), l’Ambassadeur de France (Mr. Xavier Lepeyre de Cabanes), l’ambassadeur du Canada (Mr. Vincent le Pape), le PDG d’IAMGOLD Corporation (Mr. Steve Letwin), le président du conseil d’administration de IAMGOLD Corporation (Mr. Donald Charter), le PDG d’IAMGOLD Essakane S.A. (Mr. Bruno Lemelin), le vice-président chargé du développement commercial en Afrique d’EREN Renewable Energy (Mr. Christophe Fleurence), ainsi que des représentants des communautés locales ont assisté à la cérémonie de lancement des travaux.

Constituée de près de 130 000 panneaux photovoltaïques, la centrale solaire de 15MW viendra compléter la centrale thermique de 55MW actuellement en fonctionnement, créant ainsi la plus grande centrale hybride solaire-combustible fossile au monde, et un des plus grands complexes solaires d’Afrique subsaharienne. Débutée mi-mai, la construction de cette centrale de 15MW devrait durer 8 mois.

La mine d’or d’IAMGOLD Essakane SA est la plus importante compagnie privée du Burkina Faso, avec une production s’élevant à 377 000 onces (environ 10 688 kg) d’or en 2016. Pourtant, en raison de son emplacement isolé, elle n’est aujourd’hui pas connectée au réseau et dépend d’une électricité thermique chère et émettrice de CO2.

Dans ce contexte, IAMGOLD Essakane S.A. a mis en place un plan de transition énergétique durable et ambitieux, et a ainsi engagé des discussions avec EREN RE (promoteur du projet et producteur indépendant d’électricité à partir d’énergies renouvelables présent mondialement), et AEMP, un développeur et producteur indépendant d’électricité en Afrique subsaharienne, afin d’ajouter de la capacité de production solaire à son système de production d’énergie existant. Ce projet solaire de 15MWc permettra à la mine de diminuer sa consommation de carburant d’environ 6 millions de litres par an, et de réduire d’environ 18 500 tonnes ses émissions annuelles de CO2.


youtube
Lire le communiqué de presse ici : Communiqué de presse
IAMGold Essakane bénéficiera de la plus grande centrale hybride d’Afrique.


Le 6 Mars 2017

La mine d’or d’IAMGold Essakane SA est la plus importante compagnie privée du Burkina Faso, mais elle n’est aujourd’hui pas connectée au réseau et dépend d’une électricité thermique chère et émettrice de CO2.

Le projet Essakane est situé dans le Nord-Est du Burkina Faso, en Afrique de l’Ouest, à environ 330km de la capitale burkinabé, Ouagadougou.
Africa Energy Management Platform (AEMP), et son partenaire EREN Renewable Energy (EREN RE) sont parvenu à un accord avec IAMGOLD Essakane SA pour la construction d’une centrale solaire de 15 MWc pour compléter la centrale thermique de 55MW actuellement en fonctionnement.

Ce projet représente un investissement de plus de 20 millions de dollars US, et sera en service durant les 15 années de l’accord de vente d’électricité. La mine d’or d’IAMGold Essakane SA est la plus importante compagnie privée du Burkina Faso, et pourtant, en raison de son emplacement isolé, elle n’est aujourd’hui pas connectée au réseau et dépend d’une électricité thermique chère et émettrice de CO2.

Le projet solaire de 15MWc, dont la mise en service est prévue pour fin 2017, permettra à la mine de diminuer sa consommation de carburant d’environ 6 millions de litres par ans, et de réduire d’environ 18 500 tonnes ses émissions annuelles de CO2, tout en créant 40 nouveaux emplois. C’est AEMP qui est à l’origine de ce contrat, qui a ensuite été développé conjointement avec EREN RE, le promoteur du projet. EREN RE sera l’actionnaire majoritaire, et AEMP possédera 10% des parts dans le projet.

Pour les industriels tels que les compagnies minières, qui fonctionnent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et dont la facture d’énergie représente jusqu’à 30% des coûts de fonctionnement, l’hybridation d’un groupe électrogène fonctionnant au fuel lourd avec une source d’énergie renouvelable permet de réduire le coût de l’énergie, améliore l’empreinte carbone et sociale, et protège contre la volatilité des prix du pétrole. Avec ce projet, IAMGOLD Essakane SA pourra à la fois réduire sa facture énergétique, et renforcer davantage sa licence sociale d’exploitation.


youtube
Lire le communiqué de presse ici : Essakane Solaire

Vidéo publiée le 15 décembre 2016
Congrès mondial de l’Énergie et des Mines (Energy and Mines World Congress).
À Toronto, les 21 et 22 Novembre 2016.


Le 7 Mars 2017
Alex Hamer
Iamgold a signé un contrat d’une durée de 15 ans avec EREN Renewable Energy et Africa Energy Management Platform (AEMP) pour la construction d’une centrale photovoltaïque pour servir sa mine d’Essakane, dont elle détient 90% du capital, et qui a produit 377 000 onces d’or en 2016.


La construction de la centrale, d’un coût de 20 millions de dollars pour une capacité de 15MW crête, devrait être terminée en fin d’année et fournira près du tiers de l’électricité d’Essakane, une centrale thermique au fuel lourd fournissant le reste. Le vice-président du développement commercial d’EREN en Afrique, Christophe Fleurence, y voit un projet unique. "C’est la première fois qu’une centrale solaire de grande échelle va être reliée à une centrale thermique off-grid (non connectée au réseau) pour une mine en Afrique", dit-il. EREN finance le projet et AEMP le mettra en œuvre. Les deux sociétés ont un partenariat 90-10% dans le projet...

Lire toute l’histoire sur : www.mining-journal.com

Le 6 Mars 2017
Martin Creamer
La mine d’or d’IAMGold Essakane en Afrique de l’Ouest a signé un contrat d’achat d’électricité (PPA) de 15 ans avec des fournisseurs d’énergie renouvelable, un projet qui permettra de diminuer sa consommation de diesel et son empreinte carbone.


EREN Renewable Energy et son partenaire Africa Energy Management Platform (AEMP) ont annoncé ce lundi que le projet, représentant un investissement de 20 millions de dollars, d’une centrale solaire de 15MWc sera construit sur la concession de la mine, qui n’est pas connectée au réseau national et située à 330 km de Ouagadougou, la capitale burkinabée...

Lire toute l’histoire sur : www.miningweekly.com

Le 6 Mars 2017
Andrew Slavin
EREN Renewable Energy (EREN RE) et son partenaire Africa Energ Management Platform (AEMP) ont annoncé dans la journée la signature d’un contrat d’achat d’électricité (PPA) de 15 ans avec la mine d’or d’IAMGOLD Essakane SA visant à ajouter une centrale solaire de 15 MWc à sa centrale au fuel lourd au Burkina Faso.


Située à 330 km de la capitale burkinabée Ouagadougou, et appartenant à IAMGOLD Corporation (90%) et au Gouvernement du Burkina Faso (10%), la mine d’or d’IAMGOLD Essakane S.A. est la plus importante entreprise privée du pays, avec 400,000 onces d’or produites en 2015. Située en zone reculée, la mine n’est aujourd’hui pas connectée au réseau et dépend d’une électricité thermique chère et fortement émettrice de CO2...

Lire toute l’histoire sur : www.energyandmines.com

Le 28 Novembre 2016
Sunny Freeman
Les miniers prennent un virage vert sur le sentier de la réduction des coûts en utilisant des sources d’énergie renouvelable dans les zones reculées


Des compagnies minières creusent la piste des énergies renouvelables comme moyen de réduire leurs coûts et compenser les effets de la volatilité des prix du pétrole conventionnel au sein d’un monde qui se tourne vers une économie à faible bilan carbone. Les dirigeants de l’industrie, réunis la semaine dernière au Congrès Mondial de l’Énergie et des Mines à Toronto, se sont concentrés sur la question de savoir comment les innovations dans le secteur de l’énergie (qui peut représenter pas moins du quart des dépenses opérationnelles dans des zones reculées) peuvent rendre les mines plus efficaces économiquement et durables d’un point de vue environnemental. « Je pense que nous serons surpris de la vitesse à laquelle les compagnies minières vont commencer à adopter ce type de solutions », a déclaré Adriaan Davidse, directeur de l’innovation minière chez Deloitte...

Lire toute l’histoire sur : www.financialpost.com